Quelques solutions pour stopper les aboiements

Depuis bien longtemps, par rapport aux autres animaux domestiques, c’est le chien qui est le plus fidèle compagnon de l’homme. L’attachement que cet animal a envers l’homme ne peut être expliqué et fait encore l’objet de nombreuses recherches. Ce que l’on sait seulement jusqu’à présent, c’est que le comportement du chien peut changer selon l’humeur de son maître. Il lui arrive même souvent de communiquer avec son propriétaire à travers des aboiements. L’aboiement est quelque chose de naturel, toutefois, si un chien aboie tout le temps sans raison, cela risque de devenir ennuyant et l’on comprend qu’il n’y a plus de message à faire passer. Alors, si votre chien vous casse les tympans pendant la nuit ou la journée, retrouvez toutes les techniques pour remédier à ce problème à travers cet article.

Les causes de l’aboiement d’un chien

Ce qu’il est primordial de comprendre avant tout, c’est le fait que certains chiens sont plus aboyeurs que d’autres. Exemple, le labrador et l’amstaff sont des races très calmes et qui n’aboient que rarement. S’ils se mettent à aboyer, c’est surement qu’ils veulent vous avertir d’un danger. Pour d’autres, les aboiements peuvent se traduire par la peur, la frustration, un trouble du comportement et l’ennui. Il n’est pas aussi rare de constater qu’un chien se met à aboyer lorsqu’il croise d’autres chiens pour les inciter au jeu ou pour montrer leur supériorité. Certaines fois, ce comportement peut se traduire par la simple raison que votre toutou veut attirer votre attention. Mais afin d’apprendre à un chien à ne pas aboyer, dès son plus jeune âge, il est important de dresser votre animal.

Comment dresser son chien à ne pas aboyer ?

Vous comprendrez maintenant que votre fidèle compagnon peut aboyer sans aucune raison apparente. Pour que cela cesse, il n’y a pas besoin de le taper, de le punir ou de lui mettre un collier antiaboiement. Ce sont des signes de maltraitance envers votre chien. La solution pour remédier à ce problème, c’est l’éducation. Si votre chien n’est encore qu’un petit toutou, familiarisez-le, dès son plus jeune âge, avec la présence d’autres personnes en dehors des gens qu’il croise chez vous sans oublier les bruits de la situation quotidienne : circulation, klaxon, cri, etc. Faites-lui faire quelques exercices pour qu’il puisse se dépenser et ne pas s’ennuyer. S’il aboie simplement pour que vous vous occupiez de lui, faites-lui comprendre que vous n’avez pas toujours le temps de jouer avec lui. Pour ce faire, dès qu’il aboie, isolez-le dans un endroit jusqu’à ce qu’il arrête.

Si par contre votre chien est déjà âgé d’un an ou plus, la meilleure façon de vous y prendre est de l’apprendre à aboyer sur commande. Pour ce faire, dès qu’il commence à aboyer, dites-lui « aboi » tout en le récompensant. Quand il se tait, profitez-en pour lui dire « silence » et récompensez-le.

Quelques conseils à retenir

L’éducation de chien qui aboie est un apprentissage difficile qui demandera de la patience et de la persévérance de votre part. C’est pourquoi, si jamais votre chien désobéit, ne lui crier pas dessus, ne le taper pas, mais refusez-lui plutôt sa friandise-récompense. N’oubliez pas non plus de lui faire faire sa balade quotidienne et de prendre un peu le temps de jouer avec lui tout en évitant de l’encourager à japper ou à mordiller.