Conditions de vie nécessaires et comportement du Shar Pei

Le Shar Pei est peu aboyeur. Il est également très attachant avec sa famille. Ce chien reconnait d’emblée les injustices que ce soit envers lui ou son prochain. Il peut bouder des heures jusqu’à ce que justice soit faite. Mais en gros, cet animal rustique dégage de la douceur et de la sérénité.

Les besoins du Shar Pei

Première chose à éviter pour cette race : la viande rouge et les restes de table. C’est trop gras et c’est mauvais pour sa santé. L’instinct protecteur sera rapidement dans les oublis si vous l’habituez à ce type d’alimentations. Évidemment, il convient de rationaliser ses repas pour qu’il ne soit pas en surpoids. Bien que le Shar Pei soit un animal rustique, il est totalement oui pour les promenades mais n’apprécie pas trop les exercices d’endurances. En plus de ses plis, cet animal nécessite beaucoup d’attention après une promenade. Pourquoi ? Il est crucial de vérifier ses yeux qui sont très sensible à la conjonctivite ; lui donner son bain en vérifiant ses plis, et surtout derrière ses petites oreilles qui pourraient être source d’irritation, démangeaisons ou d’infections.

Les attitudes et comportements du Shar Pei

Étant un animal affectueux, le Shar Pei est pareillement loyal envers son maître. Fidèle, attachant, tranquille sont ses principales qualités. Le Shar Pei est un animal très indépendant. Toutefois, il demeure un chien sensible. Il est vrai qu’il peut paraître que le Shar Pei soit si attachant, mais force est de reconnaître qu’il sait se faire oublier en cas de besoin. Un bon chien de garde, son maître peut lui faire totalement confiance. Ce toutou est également sociable car il s’adapte vite à tout être vivant lui tenant compagnie. La principale attitude que le Shar Pei déteste dans ce monde : c’est la solitude. Il ne supporte pas qu’on le laisse dans son coin.

En plus

Pour une bonne éducation de la race, ses premiers semestres constituent l’étape la plus déterminante de son avenir : la bonne conduite, comment se comporter avec des étrangers, comment se nourrir, demander la permission, se ressaisir après une injustice,…En plus d’être calme, il peut également détecter l’émotion de son interlocuteur et avoir de l’empathie. En outre, il est raisonnable de lui instaurer dès le plus jeune âge le sens de la fermeté. Il arrive pour certaines circonstances que la race soit dominante. Pour éviter tout malentendu ou mauvaises surprises devants vos convives, apprenez lui les bonnes manières.